[8] Reconstitution du paysage presqu’îlien à -410 millions d’années

Au cours du dévonien, la Presqu’île de Crozon demeure immergée. Des sédiments variés s’accumulent (sables, vases et boues carbonatées). Ces dépôts constituent aujourd’hui des Formations de Grès et Quartzites, Schistes et Calcaires qui affleurent largement au Nord de la Presqu’île. La faune marine se diversifie : on observe d’abondants brachiopodes, des trilobites, ainsi que des mollusques, des échinodermes, et la formation de récifs de coraux. Parmi les vertébrés apparaissent quelques poissons. La mer est peu profonde, agitée. Les fonds bénéficient d’un fort ensoleillement : c’est une période de réchauffement climatique.

Dessin : Bernadette COLENO.