[20] De remarquables surfaces d’érosion

Saillies de grès-quartzites et dépressions schisteuses alternent dans les paysages de la Presqu’île et constituent un relief dit "appalachien". 

Les grandes dorsales de grès et de quartzites ont conservés à leur sommet les anciennes surfaces d’érosion qui étonnent par leur horizontalité.

Ces surfaces planes sont des plates-formes d’abrasion élaborées par la mer il y a 2 ou 3 millions d’années à la fin de l’Ère Tertiaire.

Les falaises qui limitent ces surfaces sont impressionnantes. Elles culminent à la côte 60 mètres dans le secteur de Camaret, pour atteindre 96 mètres au Cap de la Chèvre.

Photographie : une succession de trois plates-formes d’abrasion marine en façade occidentale de la Presqu’île.

A l’horizon : le Cap de la Chèvre.